Cela fait quelques semaines que je lorgne sur un château du côté de Villefranche et que j'avais fort fort envie de visiter. Mais soit le beau temps n'était pas au rdv, soit la motivation des enfants était toute relative.

Cette fois-ci, tant pis pour eux, je note le château de Fléchères, à Fareins, dans l'Ain, au programme du jour, avec un pique-nique pour faire relativiser et la promesse de courses effrénées dans le parc.

Départ à la cool vers 13h et nous avons trouvé un chouette coin au bord de Saône, à Beauregard, pour notre déjeuner sur l'herbe, avec petit parc pour les Spiderman en herbe et carrément le jeu de boules sans herbe pour nos pétanqueurs chevronnés. On appelle ça : le kif.

DSC_0062 DSC_0065

DSC_0068

DSC_0069 DSC_0071

Puis zou, au château. Nous arrivons alors qu'une visite a commencé depuis un petit moment, donc rdv 35mn plus tard pour la suivante et en attendant, on se balade dans le parc. Les oies filent se rafraîchir dans les douves, les grenouilles chantent dans les nénuphars, les zouaves courent comme des dératés, tout va bien dans le meilleur des mondes.

DSC_0073 DSC_0077

DSC_0074

DSC_0079 

Le château côté pile et côté face :

DSC_0092 DSC_0080

DSC_0136

Menacé d'être détruit au profit d'une vilaine zone pavillonnaire et de loisirs, classé in extremis et d'office puis laissé à l'abandon par un propriétaire vexé pendant près de 20 ans, il a été racheté en 1998 et enfin restauré depuis par ceux qui s'attachent à faire renaître le fleuron local du XVIIème siècle.

mais ça, c'était avant

Rien que les communs, c'est classe.

DSC_0093

Avant la visite, on peut accéder aux cuisines en sous-sol, mais pas aux caves, pourtant bien remplies, mais verrouillées. Dommage !

DSC_0095

DSC_0096

Et nous entrons dans un premier salon au plafond à la française et aux fresques italiennes de 1606, toutes pleines de symbolique, entre les péchés capitaux à éviter ou encore la cheminée aux sages licornes et aux cornes d'abondance, pour augurer de bonnes choses. Les premiers propriétaires étaient des échevins lyonnais calvinistes.

DSC_0105

DSC_0107 DSC_0108

DSC_0106

sympa, chez vous !

Puis bibliothèque, salon aux murs tendus de soieries lyonnaises, chambre à l'ottomane avec les splendides passementeries,

DSC_0115 DSC_0118

DSC_0117 DSC_0113

DSC_0116 DSC_0124

DSC_0123

et l'escalier monumental aux peintures murales,

DSC_0109

DSC_0128

les tomettes du XVIIème siècle, 

DSC_0129

La chambre Henri IV, où Marek remarque que les personnages portent tous des fraises (mais où a-t-il appris ça?) et où Valérian me montre des grotesques peints (ah, ouf, ça c'est Matthieu qui vient de le lui expliquer, il n'est pas nécessaire de m'évanouir !) 

DSC_0131 DSC_0132

Et la salle d'Hercule où Marek et Yann ont littéralement soufflé l'assistance, et je ne parle pas des fiers parents, en racontant mieux que notre aimable guide les travaux représentés sur les murs !!!

DSC_0134

DSC_0133

Puis la chambre des Perspectives et les expériences à faire sur le point de fuite, 

DSC_0141

la cheminée du grand salon, ses 4 vertus et les divinités grecques représentant les 4 Saisons (je crois que notre guide s'est empressée de les citer avant nos zouaves, pour ne pas perdre la face !),

DSC_0139 

l'incroyable plancher marquetté qui avait été volé mais restitué (et en cours de restauration et d'installation),

DSC_0148

et mes garçons sages comme des images,

DSC_0147

DSC_0156

presque la Fête des Mères en avance ! Merci mes hommes pour cette jolie journée !