Petit résumé en photos de l'avancée des travaux, qui sera actualisée au fur et à mesure du chantier.

Je ne me lance pas dans le texte à rallonges, je serais obligée de manquer cruellement de correction en mentionnant la vieille bique de voisine foldinque Mme C. qui profite allègrement de notre porte laissée momentanément ouverte par les ouvriers, pour entrer chez nous, papoter avec moi sans aucune gêne, critiquer ma façon d'éplucher mes asperges, traverser la maison pour aller voir la cour en travaux, faire des propositions indécentes au terrassier, demander aux gars de venir l'aider chez elle tant qu'ils sont là etc. etc.

Pour une certaine sérénité, donc, une bienveillance accrue envers nos aînés, et pour ne pas me transformer moi-même en mégère capable de ficher dehors quelqu'un à coups de balai dans le fondement, disais-je, je me cantonne aux images et aux explications basiques.

AVANT , avec juste une rangée de dalles en moins pour les mesures. Médor, inquiète.

avant

AVANT : deux rangées de dalles en moins, sans aucun commentaire sur la pataquès autour de ses dalles pendant nos vacances à Majorque. L'essentiel restant qu'elles seront utiles chez une personne qui en a besoin et que tout intermédiaire n'apporte rien de particulièrement bénéfique à cette histoire. Médor, toujours inquiète.

3

AVANT. Matthieu a démonté les portes en bois du rangement sous l'escalier et viré ce qu'il y avait dedans.

4

AVANT : les dalles, les portes en bois, le rosier, le muguet, la restriction drastique de la zone de confort de Médor avec une vulgaire litière plutôt qu'une cour entière.

6

PREMIERE INTERVENTION : les gars font sauter le palier et les anciens toilettes du palier. Je ne sais pas du tout ce qu'est devenu le calendrier de La Poste avec Lady Di qu'on y avait trouvé. Ne plus essayer de sortir par là pour descendre dans la cour.

8

Matthieu vire le restant des dalles. Les gars ont bougé un des portants de l'auvent pour avoir de la place. Médor espère que cette étendue de sable est finalement une bonne nouvelle pour elle.

11

DSC_0004

GROSSE ETAPE : le décaissement de la cour, près de 40 cm de moins sur toute la surface. Le muguet est épargné. Médor jubile, la couche de graviers étalée ressemble à une vraie litière géante, mais elle reste cependant prudente. Les évacuations sont mises à jour, en prévision de la dalle.

20170424_094556

20170424_095621

20170424_144208

20170424_144228

20170424_144222

DSC_0005 (2)

IMG_0329

IMG_0330

IMG_0331

DSC_0006 (2)

PREPARATION DE LA DALLE

DSC_0008

DSC_0009

ET COULAGE DE LA DALLE. Médor n'a pas eu l'audace ni de marcher sur la dalle en cours de séchage, ni de tenter d'y faire quoi que ce soit d'autre.

DSC_0001

DSC_0002

PREMIERS ESSAIS POUR PERCER LA PORTE. Au pied de biche. Théoriquement, côté intérieur, ils nous laissent encore le placo quelques temps pour éviter que l'on ne meurt de froid en ce mois de janvril.

DSC_0005

DSC_0006

DSC_0004 (2)

GROSSE ETAPE BIS : dans la même journée, les charpentiers commencent l'ossature et les maçons avancent sur la porte. Médor est prostrée au niveau du bureau, ça perce, ça scie, ça frappe, ça tape, ça traverse le salon avec des brouettes de gravats et pas de bol, j'ai l'idée saugrenue de passer l'aspirateur après leur départ pour tenter vainement d'éradiquer la poussière ambiante. Aucun commentaire sur la voisine...

DSC_0013

DSC_0010 (2)

DSC_0008 (2)

Finalement, ils démontent bien l'escalier extérieur. 

DSC_0011

Et puis un jour suivant, le trou dans le mur ressemble davantage à une porte

DSC_0001

 

Et un matin, les menuisiers arrivent au moment du petit déjeuner, avec force bois, laine et grue. Ca va être une grande journée !

DSC_0002

DSC_0003

Et en effet, le même soir...

DSC_0005

DSC_0006

DSC_0007

DSC_0008

DSC_0009

DSC_0004 

Médor semble aller mieux. Elle s'est aventurée sur le nouveau toit et a joué aux exploratrices en osant aller jusqu'au toit de l'auvent: un nouveau terrain de jeux?

Puis un soir, on a retrouvé l'intérieur de l'extension tout isolé en laine de bois et la fenêtre avec davantage une forme de fenêtre

DSC_0010

DSC_0011

DSC_0012

 

Les deux vantaux attendent sagement à l'intérieur, Médor attend relativement sagement la fin de son calvaire...

DSC_0013

Ce mercredi 10 mai, les gars ont bien avancé : l'isolation intérieure est bouclée, l'isolation extérieure et le bardage joli-joli est quasiment fini. Demain, livraison du placo, le suspense reste entier : cassage de cloison côté salon or not cassage de cloison côté salon??

DSC_0014

DSC_0015

 

Edit des jours suivants: not cassage de cloison ! ils ont livré le placo par mini grue si j'ai bien compris, en se prenant bien la tête avec le fil électrique traverse la cour en diagonale et ceci sous des trombes d'eau, sinon, c'est pô drôle...

Les gars ont fini le bardage de la façade, posé tous les rails et déjà fait le placage du plafond. Tout ça en passant par la fenêtre

 

DSC_0018

DSC_0017

DSC_0019

DSC_0020

Selon Loïc, dans la semaine qui vient, on termine le "gros oeuvre", avec la fin de l'étanchéité du toit et on attaque le second oeuvre avec l'électricien pour faire les branchements.

=> alors, prêts?

d'abord, la fenêtre posée:

DSC_0035

et puis ENFIN! la porte est percée !!!

DSC_0036

ça ouvre vraiment une autre perspective !

DSC_0037

en entrant sur la gauche, donc, la future salle d'eau, à imaginer encore un peu, même si bonne surprise, ils ont monté la cloison de la douche.

DSC_0038 DSC_0039

puis la chambre, un peu plus petite que je n'imaginais, mais le lit passera et on n'aura besoin de rien de plus car au fond, il y a le "dressing", dont ils ont aussi déjà monté les cloisons, la classe ! 

DSC_0040

vue sur le rosier

DSC_0041

DSC_0042

Médor joue les inspectrices des travaux en cours, je la surveille comme du lait sur le feu pour vérifier qu'elle ne fasse pas d'ânerie. Encore qu'elle a déjà marqué son territoire à sa façon, et proprement, je garde espoir...

DSC_0045

DSC_0048

le toit attend son puits de lumière et les bacs de tomates cerises pour cet été.

DSC_0049

et surprise du jour (samedi 20 mai), je dois filer à Arnas cet après-midi pour choisir le carrelage et la faïence de la salle de bain. Nous pensions que ce genre de finitions serait pour notre pomme, s'ils choisissent de s'en charger, tant mieux. Mais Matthieu étant à Annot et n'ayant pas le devis sous les yeux, je ne sais absolument pas quelle gamme de prix je vais devoir cibler, ça va être pratique... mais ça va être chouette !

(edit :  j'ai farfouillé dans les dossiers et les devis et j'ai pu avoir une base de prix pour choisir le carrelage, Yann m'a aidée, au top)

mardi 24 mai : 7h15, ils sont de nouveau là : évacuation des plaques de placo, sort au limon de notre escalier en bois et en avant la terrasse !

DSC_0058

Le gros du boulot de ce vendredi 24 mai fut de recréer un escalier, en changeant le limon, en supprimant les contre marches et en changeant la pente.

DSC_0059

DSC_0060

et continuer la terrasse

DSC_0061

Réunion de chantier au 31 mai :

petite marche confortable et trous latéraux bouchés au placo: OK

DSC_0003

bonus encadrement de porte-fenêtre assortie à la terrasse : Ok

DSC_0001

plomberie: OK (reste des bricoles à Matthieu, comme poser les toilettes, le bac de douche ou le lavabo, mais l'eau est OK)

DSC_0004

Terrasse : finitions OK

DSC_0002

DSC_0006

DSC_0005

DSC_0008

encadrement fenêtre en bandeau : OK ( reste à peinturlurer)

DSC_0007

évacuation des eaux de pluie sous l'escalier: OK

DSC_0009

Médor : OK. (puits de lumière : pas encore !)

DSC_0010

 

9 juillet, les bricoles. Le gros oeuvre étant fini, les bricoles passent presque inaperçues, mais elles sont là !

Le monsieur joints de placo, mon héros, est venu deux fois pour faire les bandes. Il y aura probablement quelques retouches à bidouiller, mais on n'aura plus qu'à poncer ! 

DSC_0025

côté pile et côté face, le puits de lumière est installé, c'est très chouette !

DSC_0026 DSC_0028

 

et enfin, un gentil plombier est venu poser le bac de douche que Matthieu a acheté (parce qu'il y avait des découpes débiles à faire)

 

DSC_0027

peut-être que cette semaine les carreleurs viendront, à suivre. Puis un grand coup de balai, du parquet, un lavabo et une douche à acheter/installer, de la peinture, et le tour sera joué !