Lundi 17 avril.

Réveil tranquille, petit déjeuner qu'on essaie "raisonnable", avec seulement des saucisses, des haricots et des tartines de nutella pour les enfants (soupirs), et on file dans la Cala voisine pour aller rendre visite à des Allemands, qui ont donc définitivement colonisé l'île, histoire d'aller faire une balade en palmes-masque-tuba.

Chouette, hein?

Ici, il a beau faire beau, il n'en reste pas moins que l'eau est annoncée à 15°C. Voilà voilà voilà.

Le challenge pour les gérants est de trouver des combinaisons à la taille des enfants et ce n'est pas gagné : Valérian est un peu petit et Marek et Yann sont un peu... maigres. On doit s'éloigner des standards teutons, je ne vois pas d'autre explications. Pour moi, Matthieu propose une taille anglaise, pour ne froisser personne. J'y ai vu une certaine analogie avec les buveurs de bière, mais je n'ai pas relevé.

Notre challenge à nous a été de parvenir à enfiler les combinaisons sur les enfants. Le mien d'arriver aussi à l'enfiler. Mais on a réussi. On a tout de même mis plus de temps à faire tout ça que de temps dans l'eau en soi, mais c'est pas grave.

Pour ranger nos affaires :

P1020397

P1020398

P1020399

 

Yann un peu inquiet quand on a dit de ne pas mettre les mains dans les trous au cas où il y ait une murène...

 

P1020400 P1020401

 

P1020403

Le théâtre de nos aventures du jour :

P1020406

L'eau est fraîche, certes, mais les combi sont efficaces, du moins la mienne. Yann est un peu soufflé par la température de l'eau et panique un petit peu. Marek est comme un poisson dans l'eau, c'est l'un de ses rêves qui se réalise !

Valérian  fait son kéké, fier comme tout de ses palmes et de son masque, il fait le zouave avec son tuba, mais une fois dans l'eau, on change de registre. En effet, les pattes à l'air le glacent un peu et les bobos qu'il s'est fait hier le picotent. On l'installe d'abord dans la bouée rouge, qui permet de nous accrocher et de ne pas trop fatiguer. On avance dans l'eau, Yann va mieux, Sonja nous guide vers le bord pour voir les poissons et peut-être les poulpes. On tente une mise à l'eau de Valérian mais ça ne fonctionne pas. Il voudrait voir les poissons mais depuis la bouée et c'est un peu compliqué. Rien de grave, Yann, Valérian et moi on repart vers le bateau avec Sonja, on se réchauffe un peu au soleil en attendant les plongeurs-bouteille qui étaient avec nous et en attendant Marek et Matthieu.

P1020407

P1020410

Les voilà, Marek est heu-reux !

P1020414

Le capitaine laisse gentiment Yann et Valérian piloter le bateau sur le retour (sauf au moment où Yann fonçait vers le gros rocher), on rentre à la Cala et la remontée vers le local est plus difficile, les bottines gorgées d'eau - floc floc - et les combards pleines de flotte. Après le petit moment d'apesenteur dans l'eau, la réalité me rattrape!

Le moment l'enlever l'équipement est fendard aussi ! On prend une douche chaude, on se rhabille, on dit au revoir et merci et on rentre à Cala d'Or, pour bouder allègrement le buffet de l'hôtel et retrouver le petit troquet de la veille où le patron nous sert d'office le même apéro que la veille et une belle assiette de soupe de lentilles aux pommes de terre.

P1020415

Je cède à la tentation de la sieste pour faire couleur locale et les garçons filent à vitesse grand V à la piscine -chauffée, pas de blague, avec vue sur la mer. Les grands s'inscrivent au tournoi international de ping-pong tandis que le petit...

P1020416

P1020417

P1020418